Les Objectifs Aichi et les entreprises

Les Objectifs d’Aichi pour la biodiversité, c’est quoi?

En 2010, année internationale de la biodiversité, les Etats Parties se sont réunis à Nagoya au Japon. L’objectif était de trouver un accord global afin de mobiliser la communauté internationale pour la préservation de la biodiversité. Après d’intenses négociations, un accord fût trouvé, avec l’adoption d’un plan stratégique en faveur de la biodiversité, dit Objectifs d’Aichi, tandis qu’étaient également arrêtés un accord sur l’accès et le partage des avantages (APA) et un processus de mobilisation des ressources, autrement dit un processus pour financer la mise en œuvre du plan stratégique.

But stratégique A : Gérer les causes sous-jacentes de l’appauvrissement de la diversité biologique en intégrant la diversité biologique dans l’ensemble du gouvernement et de la société

But stratégique B: Réduire les pressions directes exercées sur la diversité biologique et encourager l’utilisation durable

But stratégique C : Améliorer l’état de la diversité biologique en sauvegardant les écosystèmes, les espèces et la diversité génétique

But stratégique D : Renforcer les avantages retirés pour tous de la diversité biologique et des services fournis par les écosystèmes

But stratégique E : Renforcer la mise en œuvre au moyen d’une planification participative, de la gestion des connaissances et du renforcement des capacités

L’engagement des entreprises

La décision de l’engagement des entreprises issue de la douzième Conférence des Parties (COP 12) à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB), a dressé un certain nombre de questions, notamment les contributions que les entreprises peuvent apporter à la réalisation du Plan Stratégique pour la Biodiversité 2011- 2020 et ses objectifs d’Aichi associés. Le succès du Plan stratégique est subordonné largement à l’implication des parties prenantes dans sa mise en œuvre.

Ce projet, tel que mandaté par la décision XII/10/3d, vise à créer une analyse des Études de Cas, qui expliqueront les objectifs d’Aichi, et de fournir également des lignes directrices pour les actions recommandées qui peuvent être prises par les entreprises.

Les lignes directrices se fonderont sur ​​les activités et les travaux existants, et seront élaborés en consultation avec le Global Partnership for business and biodiversity, ainsi que d’autres parties prenantes concernées.


Afin de contribuer à la mise en place de ces lignes directrices, le Secrétariat de la CDB a émis le souhait d’avoir une série d’études de cas provenant de différentes entreprises qui ont entrepris des actions liées à l’un ou plusieurs des objectifs d’Aichi.